Actualités de baticonfort

Le chauffage par planchers chauffants

L’histoire du plancher chauffant :

Le chauffage par planchers chauffants (ou grilles chauffantes) est un procédé déjà ancien (beaucoup utilisé dans les années 1960, pour son faible coût, dans les logements collectifs), qui, à son origine utilisait des tubes en acier (fer noir) noyés dans la dalle pleine et souvent attaché sur le ferraillage de cette dernière se qui avait pour effet de situer les tubes à environ 5 cm de la partie inférieure de la dalle (plafond). Ce type de pose était, et de loin le moins efficace en matière d’émissions thermiques hautes.
Quelques raisons qui furent fatales aux planchers chauffants dans le début des années 1970 :
– La température moyenne de l’eau, souvent trop élevée (aux alentours de 55 à 60°C quand elle ne dépassait pas ces températures) ce qui a causé les problèmes bien connus de lourdeurs de jambes.
– Une grille chauffante par appartement, donc impossibilité de réglages indépendants pièce par pièce.
– Émissions par le plafond (tubes placés trop bas dans la dalle) d’où émissions thermiques vers le logement de dessous ce qui occasionnait des problèmes d’équilibrage.
– Forte inertie thermique (« temps de réponse thermique », pour plus d’exactitude) dû à la pose en dalle pleine. Ce qui rendait impossible une quelconque régulation et souvent des surchauffes en demi-saison.
– Absence d’organe de réglage hydraulique. Ce qui entraînait des déséquilibres thermiques entre les différentes grilles et provoquait souvent des surchauffes locales.
– Surface chauffante ne représentant q’une faible partie de la surface totale des pièces d’où une hétérogénéité des températures. Raison pour laquelle les températures du fluide étaient si élevées.
C’est en 1978, qu’un arrêté interministériel (23 juin 1978) fixe la température superficielle du sol à 28°C (DTU 65.8) mais il est trop tard, le choix se porte à nouveau sur des émetteurs plus traditionnels comme les radiateurs.
Il faudra attendre le début des années 1980 et la venue sur le marché de nouveaux tubes en matériau de synthèse (polyéthylène réticulé « PER » ou « rétube ») pour que les planchers chauffants fassent à nouveau partie du choix des émetteurs. Ces nouveaux planchers chauffants sont dits « planchers chauffants basse température (PCBT) », dont la conception et les règles de dimensionnement n’ont plus rien à voir avec les précédentes.
En février 1990 paraît le nouveau DTU 65.8 « Exécution des planchers chauffants à eau chaude utilisant des tubes en matériau de synthèse noyés dans le béton » qui fixe les conditions de mise en oeuvre.

Comment se passe l’installation ?

Les tuyaux d’un plancher chauffant ne doivent jamais se chevaucher et pour cela, ils sont installés en escargot. Les tubes seront plus ou moins espacés selon la puissance voulue, ainsi, l’escargot sera plus compact dans une salle de bain. Le matériau des tubes est le PER (polyéthylène réticulé), il est plus souple et moins cher que le cuivre qui était utilisé auparavant. Il est également plus facile à mettre en place puisqu’il n’y a aucune soudure à faire.

IMG_5689

Le plancher chauffant à eau est aujourd’hui très utilisé. En effet, il permet d’avoir un meilleur confort thermique par rapport aux radiateurs ainsi qu’un encombrement quasiment nul. De plus, les régimes de températures d’eau qui sont (et doivent) être utilisés correspondent parfaitement aux capacités des pompes à chaleur (qui ont du mal à produire des températures élevées) ainsi que des chaudières basse température et à condensation.

Chauffage au sol à eau : le plus économique

Le chauffage au sol à eau est actuellement le système de chauffage le plus économique à exploiter. Il peut fonctionner avec différents modes de chauffage : chauffage seul ,il peut également être DEUX EN UN et fonctionner avec un chauffage-climatisation ce qui a pour appellation : le plancher chauffant rafraîchissant. En effet ,dans certaines situations, le plancher chauffant peut être réversible. Il assure alors non seulement le chauffage de votre logement l’hiver, mais contribue également à son rafraîchissement l’été. Pour ce faire, il doit être associé et raccordé à un système de production d’eau glacée (en plus de la production de chaleur) ou à une pompe à chaleur réversible. Le plancher chauffant/rafraîchissant permet d’abaisser la température ambiante de 3 à 5 °C, en fonction des conditions climatiques locales et de la conception thermique de votre maison.

IMG_5685

Nous vous souhaitons un très bon week-end !

NOUS CONTACTER

Vous souhaitez en savoir plus ou obtenir notre documentation gratuite ? Remplissez ce court formulaire et nous vous rappellerons le plus rapidement possible.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Le chauffage par planchers chauffants